Informations pratiques

Consultation d'anesthésie

Pour tout acte chirurgical programmé, la consultation d'anesthésie est rendue obligatoire par la loi depuis 1994, et doit être effectuée plusieurs jours avant l'opération afin de préparer votre intervention en toute sécurité.

Le jour de la consultation, veuillez penser à vous munir :

  • Des ordonnances et/ou traitements que vous prenez.
  • Des compte-rendus cardiologiques et/ou de votre médecin traitant , relatant vos antécédents.
  • De votre carnet de santé si vous en possédez un.
  • De la liste des médicaments antalgiques ( contre la douleur ) que vous avez à domicile.
  • Des examens complémentaires en votre possession : électrocardiogrammes, bilans sanguins.

Si un rendez-vous pour un bilan médical ( notamment chez votre cardiologue ) était prévu ( suivi annuel par exemple ), pensez à vous y rendre avant de venir en consultation anesthésique afin que le médecin anesthésiste ait en sa possession tous les éléments médicaux les plus récents.

N'omettez en aucun cas de signaler au médecin anesthésiste :

  • Une prise d'anticoagulant, d'aspirine, ou tout autre « fluidifiant » du sang.
  • Une allergie connue ( médicamenteuse, alimentaire ou autre ). (Notez le nom précis du médicament auquel vous êtes allergique)

Au cours de cette consultation, la technique d'anesthésie envisagée vous sera expliquée, et le médecin anesthésiste répondra à toutes vos questions . Une ordonnance d'antalgiques ( médicaments permettant d'atténuer voire de supprimer la douleur post-opéraoire) vous sera prescrite en fonction des médicaments dont vous disposez déjà.

L'anesthésie loco-régionale

L'anesthésie dite « loco-régionale » permet par différentes techniques , de n'endormir que la partie du corps sur laquelle se déroulera l'intervention chirurgicale, en injectant, à proximité des nerfs , un produit anesthésiant local.

En anesthésie le « risque zéro » n'existe pas : aucune technique qu'il s'agisse de l'anesthésie générale ou de l'anesthésie loco-régionale n'est dénuée de complications potentiellement graves.

Mais une grande expérience des techniques employées, l'utilisation de matériel moderne et recommandé par la Société Française d'Anesthésie-Réanimation ( neurostimulateur nerveux, aiguilles spécifiques à l'anesthésie loco-régionale , monitorage cardio-respiratoire pendant l'intervention), ainsi qu'une pratique rigoureuse des différentes techniques, permettra de réaliser votre intervention dans un environnement où priment votre sécurité et votre confort.

Outre le risque inhérent à toute anesthésie, il convient de signaler les inconvénients possibles et passagers lies à l'anesthésie loco-régionale :

  • Sensation d' »irritation » au point de ponction de l'anesthésie ( rare depuis l'utilisation du neurostimulateur ) ne durant que quelques jours ou quelques semaines.
  • Légers hématomes ( « bleus ») notemment en cas de prise non signalée d'aspirine et autres fluidifiants du sang.

Malgré ces désagréments, les nombreux avantages de l'anesthésie loco-régionale en ont fait l'anesthésie privilégiée au CDLM depuis des années car elle permet :

  • Le plus souvent, la réalisation de l'intervention en ambulatoire ( sortie le jour même, en pratique, dans notre centre, 2 à 3 heures après l'opération ).
  • Le maintien de la conscience ( bien entendu pour les personnes les plus anxieuses, ou si vous le souhaitez, un sédatif léger pourra vous être administré par le médecin anesthésiste, pour assurer votre confort, et en l'absence de contre-indications liées à vos antécédents ).
  • La prise d'une collation légère immédiatement après l'intervention
  • ( contrairement à l'anesthésie générale ).
  • De supprimer ou d'atténuer fortement la douleur post-opératoire, par l'utilisation de produits anesthésiques locaux de très longue durée d'action

En effet, après l'intervention, votre sortie sera autorisée alors que l'anesthésie fera encore son effet ( bras, main ou pied encore endormis pendant plusieurs heures ). Il vous suffira à domicile, dès la sensation de « réveil » de l'anesthésie de prendre les médicaments prescrits contre la douleur.

Les différentes techniques d'anesthésie loco-régionale utilisées sont très peu douloureuses et à ce titre sont donc employées aussi aisément chez l'enfant, (dès son plus jeune âge) que chez l'adulte.

Le jour de l'intervention

  • Il est impératif de respecter le jeûn préopératoire, tel que le médecin anesthésiste vous l'aura expliqué lors de la consultation pré-opératoire.
  • Une voie veineuse ( petite perfusion indolore ) sera posée, pour assurer votre sécurité, et afin de vous administrer un sédatif si nécessaire.
  • L'anesthésie sera réalisée au bloc opératoire par le médecin anesthésiste.
  • Une surveillance permanente est assurée par le médecin, entouré des infirmières, et du matériel définit par les normes de sécurité en vigueur
  • ( saturation en oxygène, surveillance de la tension et du pouls ).
  • Une fois l'intervention réalisée, vous serez conduit(e) en « salle de réveil » où la surveillance post-opératoire se poursuivra, tandis qu'une collation légère vous sera servie.
  • Pendant cette période le secrétariat se chargera de noter vos rendez-vous ultérieurs de pansements et consultations.

La sortie se fera après cette surveillance post-opératoire, après accord des médecins (anesthésiste et chirurgien).

L'accompagnement par une tierce personne majeure est obligatoire dans le cadre de la chirurgie ambulatoire.

Un numéro de téléphone vous sera donné, afin de joindre un médecin du Centre, 24h/24 si besoin.

Revenir en haut

© 2005 Centre de la main | Conception Atrial Informatique | Espace restreint | Nous contacter

[XHTML 1.0] [CSS]